L’asthme hivernal chez l’enfant : Soyons prudents !

L’exacerbation de l’asthme est l’une des causes de consultation les plus fréquentes en pédiatrie cette année. En témoigne Dr Laila Tami, pédiatre. Celle-ci estime que la vague de froid que connaît le Maroc depuis quelque temps a aggravé la situation, non seulement chez les enfants asthmatiques, mais aussi et surtout chez ceux qui ne le sont pas, donnant lieu à ce que les spécialistes appellent «l’asthme inaugural». Voici quelques astuces pour s’en prémunir.

La vague de froid que connaît le Maroc est responsable du réveil des symptômes de l’asthme, particulièrement chez les enfants. Ce phénomène est baptisé «l’asthme hivernal». Il suffit de faire un tour sur les réseaux sociaux pour constater à quel point la situation devient inquiétante. Les parents souffrent énormément avec leurs enfants qui présentent des symptômes très aigus, notamment les difficultés respiratoires, l’essoufflement ou encore la toux et l’oppression thoracique.

Contactée par «Le Matin», Dr Laila Tami, pédiatre, confirme que la saison hivernale s’avère difficile à vivre pour les personnes asthmatiques. De par son expérience, la spécialiste indique que «l’asthme hivernal est actuellement l’une des causes les plus fréquentes de consultation en pédiatrie, cette année». Pis encore, Dr Tami précise que ce problème concerne non seulement les enfants déjà diagnostiqués asthmatiques, mais touche aussi ceux qui ne le sont pas. «Dans ce cas, on parle d’asthme inaugural nécessitant une prise en charge rapide et efficace pour éviter toute détérioration de la situation chez l’enfant», souligne-t-elle.

Interrogée sur les causes de la sévérité des symptômes cette année, Dr Tami en cite deux : d’abord, les viroses hivernales avec la présence de beaucoup de virus qui circulent comme la grippe saisonnière, le virus respiratoire syncytial (VRS), le rhinovirus ainsi que la Covid-19. Ensuite, le froid. «Des recherches ont révélé que le refroidissement de l’épithélium peut déclencher un spasme et engendrer une inflammation de la voie respiratoire, ce qui pourrait donner lieu à des symptômes parfois difficiles à soulager», détaille-t-elle.

Mieux vaut prévenir que guérir !

La meilleure manière de faire face à l’asthme hivernal est d’éviter les facteurs déclencheurs. Dans ce sens, Dr Laila Tami recommande aux parents de chercher à contrôler l’environnement de l’enfant, particulièrement à la maison. «Il est important d’éviter, par exemple, la poussière, la peau d’animaux et le tabac», recommande-t-elle. Et d’ajouter qu’il faut aussi veiller à ce que l’enfant soit habillé correctement pour qu’il soit suffisamment protégé du froid. «Il faut aussi lui expliquer l’importance de se couvrir la bouche et le nez avec une écharpe pour réchauffer l’air qu’il respire», insiste-t-elle. Cette dernière souligne aussi la nécessité pour les enfants asthmatiques d’avoir à main un inhalateur broncho-dilatateur (médicament de soulagement). «Si les symptômes de l’asthme se manifestent à l’effort, l’enfant doit avoir les réflexes de s’arrêter, se reposer, utiliser le traitement et ne reprendre l’exercice qu’une fois complètement soulagé», conseille-t-elle.

À propos du sport, Dr Tami estime qu’il vaut mieux éviter de le pratiquer en plein air par un temps très froid. En outre, l’experte note que le lavage des mains et la distanciation physique sont des mesures indispensables pour se protéger et protéger son entourage des virus. D’après Dr Tami, pour certaines personnes, notamment celles souffrant de maladies graves, le vaccin antigrippal s’avère tout aussi important pour vérifier la saison hivernale dans de bonnes conditions.

>> Lire aussi : Infections respiratoires : Retour en force des virus touchant les enfants

Tags:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *