Sénégal : Macky Sall « éteint » la polémique sur le Ter



Les quotidiens sénégalais parvenus vendredi à APA titrent principalement sur la réaction du président Macky Sall à la polémique suscitée par une enquête du quotidien français Le Figaro sur la propriété et la rentabilité du Train express régional (Ter).Après la polémique sur la rentabilité et la propriété du Train express régional (Ter), Bés Bi indique que le président « Macky (Sall) dit stop » parce que ces « polémiques sans lendemain freinent l’Afrique ». « Vous trouverez toujours des gens qui n’ont rien à faire que de peindre en noir les efforts », a-t-il dénoncé. Dans une enquête publiée la semaine dernière, le journal français Le Figaro a affirmé que le Ter est détenu à 100% par la Société nationale des chemins de fer français (SNCF), donnant du grain à moudre à plusieurs pourfendeurs de cette infrastructure qui a coûté plus de 700 milliards de francs CFA au contribuable sénégalais. « C’est un débat de bas étage », a répliqué le chef de l’Etat dans Le Quotidien qui titre « Macky fait Ter la polémique ». « Le Ter est une propriété exclusive du Sénégal », a-t-il insisté devant son homologue rwandais Paul Kagamé à l’ouverture jeudi du deuxième sommet de Dakar sur le financement des infrastructures en Afrique. A ce sujet, Le Soleil note que « le continent veut maintenir la cadence » en réalisant des « infrastructures de classe mondiale » étant donné que « le déficit infrastructurel coûte 2% de croissance au continent africain ». C’est pourquoi le président Kagamé s’est réjoui de la tenue de « ce sommet qui est une opportunité pour des financements mixtes ». Dans le même angle, Macky Sall, également président en exercice de l’Union africaine (UA), a souligné que  « le continent est en chantier malgré les défis ». Sur le procès en diffamation du leader de Pastef prévu hier avant d’être reporté, Walf Quotidien estime qu’Ousmane « Sonko dribble son monde ». En effet, le maire de Ziguinchor était « attendu au tribunal » de Dakar pour répondre des accusations de détournement de deniers publics qu’il a formulées contre le ministre Mame Mbaye Niang dans le cadre de l’exécution d’un programme agricole du ministère de la Jeunesse. Mais il a préféré se « rendre au salon de l’élevage » organisé dans la capitale sénégalaise, selon le journal qui constate que « le parquet surcharge le dossier ». Sud Quotidien rapporte que l’audience entre les deux hommes est « renvoyée au 16 février » avant de s’interroger sur la diffamation, entre autres « délits » qui constituent des « épées de Damoclès au-dessus du citoyen ». En cas de condamnation dans cette affaire, Ousmane Sonko pourrait être inéligible à l’élection présidentielle de 2024 au moment où le gouvernement étudie les possibilités d’amnistie de Karim Wade et Khalifa Sall, deux opposants qui ont perdu leurs droits civiques après une condamnation pour malversations. Évoquant ce sujet, L’Observateur indique que « l’étude des +K+ est terminée », faisant allusion à l’ancien puissant ministre du régime libéral exilé au Qatar et l’ex-maire de Dakar devenu l’un des principaux leaders de la coalition Yewwi Askan Wi (libérer le peuple), première formation de l’opposition parlementaire. « Le ministre de la Justice a indiqué la voie » pour permettre à Karim Wade et Khalifa Sall de retrouver leurs droits civiques, relève le journal, soulignant que « la balle est dans le camp du président » Macky Sall. En football, Stades tente de donner la recette aux Lions locaux pour « dompter les Fennecs » d’Algérie samedi en finale du Championnat d’Afrique des nations (Chan), cette compétition réservée aux joueurs évoluant dans leur pays et organisée cette année en Algérie. Doté d’une « attaque en feu » et d’une « défense infranchissable », le Sénégal doit maintenant « fermer les couloirs et être clinique devant », a conseillé le journal sportif. Selon plusieurs experts interrogés, l’équipe nationale pourrait remporter son premier Chan si elle « réussit à avoir un bon équilibre défensif, jouer en bloc et exploiter les contres ».

The post Sénégal : Macky Sall « éteint » la polémique sur le Ter appeared first on Journal du Gabon.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *