Tindouf : Le Polisario interdit les protestations



La direction du Polisario bannit les protestations. La nouvelle «ministre de l’Intérieur», Mariam Salek Hammada «a ordonné l’interdiction de tous les rassemblements et, si nécessaire, recourir à la force» contre les Sahraouis pour les dissuader de manifester, indique le Forum de soutien aux autonomistes de Tindouf (FORSATIN) dans un communiqué. Ces instructions ont empêché des jeunes d’organiser, mercredi, un sit-in contre l’esclavage et la marginalisation des groupes minoritaires dans les camps, précise la même source.

Pour rappel, le mouvement séparatiste avait autorisé, en décembre dernier, une manifestation condamnant l’esclavage dans les camps de Tindouf, mais c’était avant la tenue du 16e congrès du Polisario. Depuis, cette petite parenthèse d’ouverture a été fermée.

Ces ordres de la nouvelle «ministre de l’Intérieur» interviennent alors que les médias les plus proches de Brahim Ghali n’hésitent plus à le critiquer ouvertement. «Brahim Ghali a ouvert la porte aux querelles politiques au sein du Front Polisario», a écrit EC Saharaui.

Cette politique de fermeté à l’égard des protestations de la population sahraouie tranche complètement avec un retour des manifestations quotidiennes du chaos sécuritaire dans les camps de Tindouf, au vu et au su des services de Meryem Salek H’Mada.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *